Archives quotidiennes : 22-février-2012

Jharia, une vie en enfer

Publié par Saby
Jharia est la plus grosse réserve de charbon de l’Inde.
Depuis 1916, un phénomène unique au monde a transformé cette région en enfer. Les mines sont rongées par le feu, incontrôlable et dévastateur, qui réduit à néant le travail des hommes et rend la terre inexploitable. Le gouvernement souhaite évacuer la zone. Ses habitants refusent de quitter la seule vie qu’ils connaissent.


Jharia, une vie en enfer from EKLA Production on Vimeo.

Le Generateur A Eau Du Dr Khe

Un générateur qui fonctionne à l’eau, breveté sous le nom de Nguyen Chanh Khe, vice président du Centre de R&D de HCM City High-tech Park.

De l’eau dans chaque récipient, plus des additifs, substances chimiques inodores utilisant la nanotechnologie, et le mélange se met à bouillir. Une minute plus tard, la lampe s’allume, le ventilateur tourne. Ces additifs peuvent libérer l’hydrogène et ensuite s’allier au processus catalytique pour séparer électron et proton H+ en hydrogène. L’ensemble du montage produit du courant continu redressé ensuite en alternatif. Selon le Dr Khe, un appareil de 300W tournant plusieurs heures coûterait très peu (5cents). Ce procédé ne génère pas de pollution (sonore en particulier) et peut fonctionner aussi avec de l’eau de mer et même des eaux ménagères usées.

Une société dont le Dr Khe tait le nom va commercialiser en accord avec le centre de recherches qui va revoir le générateur pour l’alléger, et construire une usine. Plus de 500 distributeurs sont prévus. Le générateur de 300W coûterait 6-8 million dong (1000 dong (5¢), le modèle domestique de 2000 W est prévu au prix de 32 million de dong. Si tout va bien les premiers appareils seraient sur le marché en Juin 2012. Plus tard d’autres modèles ayant une capacité supérieure sont tout à fait possibles. La durée de vie des appareils est estimée à 5 ou 6 ans, la stabilité assurée pour 3 à 4 ans. Si un quelconque problème survenait le générateur peut être nettoyé, les pièces endommagées remplacées et l’eau utilisée peut redevenir de l’eau courante.


Lire energy-free-now.blogspot.com et silverbearcafe.com

EMAIL À JÉSUS

 

Jésus3.1417@brûlemalle

Je ne sais pas trop qui tu es. Mais à ce que je peux voir, tes droits d’auteur sont bafoués. Tu devrais  en parler à Allah… Il doit bien y avoir une certaine consanguinité de lumière entre vous.

Vous êtes tous pour la paix, vous les dieux. C’est obsolète… Les américains mettent ton œuvre sur leurs fusils, et ton nom sur leur monnaie : In God We Trust. Et les autres s’attachent des bombes au ventre.

J’ai lu tous tes emails qui sont sur un blog nommé Bible.

Tu as beaucoup parlé d’amour. Ben, on dirait que tes  emails ont été bloqués sur un serveur. Un gros serveur!

Je ne sais trop ce que tu voulais dire par là, mais je pense que s’il y a de la lumière en chacun de nous, les civilisations, les pays, les finances, on dirait qu’ils auraient besoin de bougie pour s’éclairer. Et pour nous aussi…

Oui, je m’excuse de te tirer de ton bonheur et de ta paix éternelle, mais ici les secondes sont longues.

Je sais que tu ne reviendras pas.

Mais envoie cet email en une chaîne pour dire à tout le monde que la lumière du monde n’est pas sur un fusil, mais quelque part en notre âme.

Tu sais, il y a des jours ou je prie… Oui, encore. Mais je ne demande rien. Je demande seulement que dans tous les tisons d’étoile qui sont dans le ciel que – quand je les regarde – ils sont un peu de ton père. Et déjà qu’à les regarder c’est beaucoup.

Parlant des oiseaux, tu dis qu’ils ne sèment ni ne moissonnent.

Soit.

Mais fait une recherche sur les OGM.

Si tu tapes MONSATAN,  tu risques de te retrouver sur Monsanto. Si tes oiseaux mangent de ces graines, tu risques d’avoir des oiseaux qui marchent au lieu de voler.

J’espère que tu as un bon antivirus. Tu risques de te retrouver avec des fenêtres intempestives.

On te demandera de jouer au poker ou encore de parler à une fille aguichante. C’est pas Madeleine, c’est une sorte d’ombre de Madeleine.

Bon!

Je ne voudrais pas minimiser ton œuvre, mais si tu étais capable de multiplier les pains et les poissons, en ce moment, on fait déjà les deux. Même plus… On fait de l’argent invisible. Ça sert à faire des guerres… et à garder les gens pauvres dans la pauvreté.

Je ne demande pas de revenir, parce qu’il y a des décennies où c’est l’enfer ici.

Qu’est-ce qu’un dieu pourrait faire en enfer?

Mais nous on y vit…

Et on ne peut pas partir en volant.

Pub années 50, Québec

Parce qu’ils « sautent », on épargne de l’argent… Un mouchoir de papier taliban…

Plusieurs mamans s’y sont pris les doigts et plusieurs enfants également.

LE TEMPS

On a tous des os comme des aiguilles d’horloge
On roule sur un fond bleu
Terre

Et les eaux coulent, ils passent tous les ponts
On descend vers le fleuve
Demain

On a tous été fouettés, battus
À la chaîne des malheurs
Têtus

Les cheveux prennent une teinte de lumière. Les yeux, un peu d’éclat du ciel.
On finit avec un nuage sur la tête.
Que l’on barbouille comme les enfants.
On grandit en dedans pendant que le monde rapetisse en dehors.

On est tous «jetable»…
Denrée périssable…

On dirait que l’univers est une machine
Qui a faim de nous…

Gaëtan Pelletier
Kamouraska
27 oct., 00