Le F-35, peu importe mon état normal

Plus on est de fous,  moins il y a de riz.
Coluche

Je vais enfin pouvoir m’amuser : le F-35 est de retour dans les manchettes. Ce chaudron qui devait coûter au départ tout juste 50$ millions pièce, doit être rendu dans les 150$ millions, dépendamment de la version.

Le programme à éplucher M. Lambda

Alors qu’à l’origine, le JSF devait être un appareil à bas coûts au même niveau que le F-16, ses prévisions de budget ont augmenté d’année en année, le faisant devenir le plus onéreux programme d’avion militaire de l’histoire. Au mois de mars 2008, le Government Accountability Office  estime que le développement, l’acquisition, la maintenance et l’utilisation des 2 443 avions prévus dans les forces armées des États-Unis coûtera aux alentours de 950 milliards de dollars américains  soit une hausse de 38 milliards par rapport aux mêmes prévisions de 2007. Entre 2001 et 2006, le coût global du programme à augmenté de 29 %.
À bas coûts?
Je dirais plutôt : à coups bas…

Le F-35 accumule les déboires
Le rapport met en avant la position du crochet d’arrêt, placé trop près du train d’atterrissage (7,1 pieds, contre 18,2 pour le F-18). La problème a été identifié, et une solution est à l’étude qui doit être testée en avril. Si cette solution s’avère inefficace, il faudra alors revoir des pans importants de la conception du F-35. Sans oublier les travaux de reprise que cela impliquera sur les exemplaires de l’avion de combat déjà construits.
Treize problèmes
Si l’on ajoute le soucis du viseur tête haute, des logiciels, ou encore du système de largage d’essence, le rapport met en avant 13 problèmes qui amènent ses auteurs à douter de la « stabilité » de la conception du F-35, qui n’est pas près de perdre sa couronne de programmes d’armement le plus coûteux de tous les temps (Relire  : L’avion de combat F35, un projet gigantesque dans l’oeil du cyclone ). Aux dernières nouvelles, la facture -rien que pour le Pentagone -atteint 323 milliards de dollars à raison de 2.443 exemplaires commandés. Conscient des risques encourus, l’administration Obama a décidé de décaler la fabrication de 120 exemplaires après 2017. Source
La version porte-avion ne peut pas apponter! ?
La version à la verticale coûte trop cher.
Pas encore au point pour le Grand Nord Canadien,
etc …

Il devrait être bon pour voler. Au moins les citoyens des pays qui ont passé une commande pour ce « produit », une  machine infernale digne des mythomaniaques qui veulent refaire les pyramides de Gizeh,  mais volante, pourront bénéficier des retombées économiques.
S’il est abattu, ou crashe  par accident, c’est une retombée économique. Car il va falloir en produire d’autres pour les remplacer.
Ce qui va donner d’autres retombées économiques…
***
La négritude et l’esclavagisme sont finalement les réels constructeurs des chef-d’œuvre de ces hurluberlus amnésiques et tortionnaires : on vide les assiettes des populations et on instaure un nouveau système : l’austérité.
Tout ça pour des épées volantes.
Austérité. Le mot coure sur tous les continents.
Purée! Comme dirait, Madame, au moins dans les années 30 on n’avait pas peur des mots : on disait LA GRANDE DÉPRESSION. Le dépouillement et la mortification pour les grands projets, voilà l’avenir. Des armes! Tout ça pour des armes.  Et si vous êtes réticents, les industries  de la « sécurité », telle la célèbre Blackwater  sont les seules en expansion. Et McDo…
Le danger est que cette merveille volante ne voit pas vraiment le jour. Ce qu’on nous cache, c’est que les américains vont plutôt centrer leurs systèmes de défense sur des appareils sans pilotes. Les drones, ça ne tue personne, sauf ailleurs…
Le drone n’est pas si nouveau. Les allemands, durant la guerre 39-45 avaient déjà leur V1 qu’ils lançaient sur Londres.

Le Canada
L’histoire du F-35, version abrégée, pour 65 appareils
A)    9$ milliards
B)    Quelques semaines plus tard : 16$ milliards
C)    Quelques mois plus tard : 29$ milliards
D)    2011 : entre 75$ et 150$ millions de dollars ( Le Devoir, Mackey défend le F-35 )
Le programme de développement a débuté en 1994, et si tout va bien, en 2017, le Canada pourra enfin bénéficier des retombées économiques. Entre temps, si on calcule le nombre de kilos de carottes, de pommes de terre, de riz, de ti pois vert, de pâtes, de blé, il y en aurait assez pour nourrir le continent africain au complet et juguler la pauvreté des habitants des pays industrialisés.
La pause oiseau
Avant de continuer, reposons-nous un peu dans un abrégé cours d’ornithologie.

Photo : Robert Morin

Les colibris se nourrissent principalement de nectar mais ils mangent également des insectes qu’ils capturent en vol ou qu’ils récoltent sur les feuilles ou encore qu’ils retirent des toiles d’araignée. À l’occasion, on les aperçoit se nourrir de la sève qui coule des arbres après que les pics y ont creusé à la recherche d’insectes ou de sève. Ils consomment en moyenne la moitié de leur poids en sucre à chaque jour. Pour fin de comparaison, un homme de taille moyenne devrait avaler environ 130 kg d’hamburgers. Ils se nourrissent de 5 à 8 fois par heure à raison de 30 à 60 secondes à chaque période d’alimentation.


Le colis  à gorge déployée

Se nourrit des États-Unis, de la royauté,  et de quelque 30 millions de travailleurs. Il peut avaler votre salaire hebdomadaire en fabriquant une toilette de G-20, ou un lac artificiel. Doté d’une mémoire phénoménale, il peut identifier et nommer   tous les sénateurs.
Caractéristique : il recule plus vite qu’il avance.

Retour au F-35
Le F-35, c’est comme la voiture à hélice… Il roule en nous roulant.
L’invention n’a pas fait long feu…

Pour mon état normal
La pub dit : « Prenez ce médicament et vous reviendrez à votre état normal, peu importe votre état normal ».
***
Tout ça m’a donné des maux de dos. La charge du citoyen est lourde. Je me suis rendu à la pharmacie. Les comprimés pour maux de dos ont les mêmes ingrédients que ceux des maux de « partout ». Le drone chimique n’est pas encore au point.
J’ai laissé tomber.
Quand c’est la couleur de la boîte qui indique la cible, c’est à se  méfier.
Alors, j’ai décidé de procéder à une saignée.
Quand ma femme ma vu avec mon cutter, elle a paniqué.
Je lui ai dit que je coupais dans le budget.
À force de faire le tour des animaux de compagnies et de corporations, j’en ai déduit que je n’étais plus un humain, mais un budget.
Peu importe si mon État est normal…
______________
Canada, France, Italie, Royaume-Uni, etc.
Le F-35, c’est comme fabriquer un chaudron à un prix si exorbitant qu’on n’a plus les moyens d’acheter et de faire  cuire de la nourriture dedans.
Le F-35, un chaudron à 100$ millions

Gaëtan Pelletier

3 réponses à “Le F-35, peu importe mon état normal

  1. Pingback: Top Gun 2, Top pub one… | LA VIDURE

  2. Pingback: Le F-35: tout ce qu’on sait… | LA VIDURE

  3. Pingback: Le F-35 : l’oiseau qui déplume les sociétés | LA VIDURE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.