Archives quotidiennes : 1-juillet-2011

Dernière heure : DSK réhabilité mais au chômage

Photo: Allan Tannenbaum, Reuters

***

Dominique Strauss-Kahn va comparaître vendredi à New York devant le tribunal pénal de Manhattan, une audience surprise où un coup de théâtre pourrait se produire, le New York Times ayant affirmé jeudi soir que les accusations sont sur le point de s’effondrer.

«C’est un bazar, un bazar des deux côtés», a déclaré un officiel au quotidien.

Les accusations contre l’ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) sont sur le point de s’effondrer, écrit le journal.

Les enquêteurs ont fait des découvertes sur la demande d’asile aux États-Unis de la femme de ménage et sur des liens non confirmés à des activités criminelles, comme une possible implication dans du blanchiment d’argent et du trafic de drogue, affirme le journal.

 

Plusieurs individus ont fait des dépôts en liquide -d’un montant total d’environ 100 000 dollars- sur son compte en banque ces deux dernières années, selon la même source. Cyberpresse

La théorie qui circulait sur le net

DSK ne prend pas une simple chambre à l’hôtel Sofitel mais une suite.
Pourquoi ? Tout simplement pour ce dont vous vous doutez.

Les gens qui ont piégé DSK le savaient parfaitement et voici ce qui s’ est passé.

DSK aurait « commandé » ce jour là une call girl, avec un scénario bien précis. La call girl devait venir dans la chambre et jouer à la soubrette.. un fantasme assez commun chez les hommes de pouvoir qui ont dans leur entourage des femmes très admiratives et rarement opposées à un petit tralala…

Le piège a fonctionné à ce moment là. A la place de la call girl, une vraie femme de chambre a été envoyée. DSK ne le savait pas, il a joué le jeu prévu, sauf qu’il avait en face de lui une vraie femme de chambre qui ne jouait pas la comédie quand elle s’ est opposée à lui…

Des enquêteurs privés travaillant pour la défense essaient pour l’instant de savoir :

– Qui a reçu la « commande » de DSK?

– Qui a envoyé une vraie femme de ménage (qui dit d’ailleurs elle-même qu’il n’était pas prévu qu’elle aille faire le ménage dans la suite 2806)?

Le piège est diabolique car DSK, dans sa situation le jour du problème, ne peut pas faire appel aux services de sécurité du FMI et les services officiels français ne pourront pas non plus agir.

Qui a commandité le piège de DSK?

Plusieurs pistes qui peuvent se croiser :
– une femme jalouse
– un mari jaloux
– un adversaire politique
– un pays voulant faire pression ou avoir un autre interlocuteur que DSK pour + de souplesse

L’affaire ayant visiblement été minutieusement organisée, il se peut que ceux qui ont « tué » DSK ne soient jamais connus.

On pourrait bien évidemment penser à un ou un jalouse ou au cabinet noir de Sarkozy mais selon les premières investigations concernant ceux ou celles qui ont remplacé la call girl prévue par une simple femme de chambre ne connaissant pas DSK, la piste est simplement financière.

Cherchez la femme ou cherchez l’argent seront toujours les 2 mamelles d’une énigme ;-)

Que représentait DSK au FMI dernièrement ? Quel point de vue défendait-il?

La Grèce est en faillite. le Portugal et l’ Irlande suivent. l’ Espagne est au bord du gouffre.

On imagine sans peine les énormes enjeux financiers non seulement pour ces pays, pour leurs habitants, pour la zone euro mais aussi pour les spéculateurs.

Or nombreux et puissants sont les spéculateurs qui ont parié sur l’effondrement de la Grèce et concrètement sur un défaut de paiement de l’ordre de 20 à 30%.

Le seul obstacle à la réalisation de leurs pronostics est le FMI qui peut « politiquement » (car économiquement l’affaire est déjà faite), décider de sauver la Grèce en renflouant le pays ou en payant pour lui.

DSK était partisan de cette solution et notamment de rééchelonner la dette grecque puisque la Grèce ne peut pas faire face au plan de remboursement prévu il y a un an.

Il fallait donc faire sauter DSK pour empocher non seulement le milliard du pari financier mais aussi des pans entiers d’un pays.

Opération réussie

Les enquêteurs ont fait des découvertes sur la demande d’asile aux États-Unis de la femme de ménage et sur des liens non confirmés à des activités criminelles, comme une possible implication dans du blanchiment d’argent et du trafic de drogue, affirme le journal. Cyberpresse

On parle d’un compte en banque de 100,000 dollars déposés par  plusieurs individus.

Théorie 1 : On ne pouvait pas choisir une simple femme de chambre qui aurait refusé de participer à un tel acte.

Théorie 2 : Le choix d’une femme ayant des activités antécédentes risquant de « mêler les cartes » pourrait créer un brouillard sur les motifs réels. En ce sens que ledit compte en banque pourrait être lié à ces activités criminelles. Ce qui, en même temps brouille les pistes en les empilant les unes sur les autres.

Questionnements

Le compte en banque est-il le seul? 100,000$ n’est pas une somme énorme pour un tel geste. Quoique dans la naïveté, cela peut représenter une opération sans danger et un  revenu facile. D’autant que les « vices » de DSK n’étaient nullement réellement  cachés.

Tous ceux qui circulaient dans l’entourage de DSK étaient vraisemblablement au courant des « coutumes » de DSK.

Le piège semble à ce point avoir été si bien monté que finalement DSK sera une victime, mais une victime au chômage.

Opération réussie. DSK perdra son job, mais demeurera  un homme d’honneur.

Les meilleurs plats mijotent dans une marmite… À feu lent…