Archives quotidiennes : 5-mars-2011

La route vers la Troisième Guerre mondiale

Je sais.. encore un article doom and gloom … même moi je commence à en avoir plein le cul de ces news là… quand je regarde ce que j’ai posté dans les derniers jours, on dirait que l’actualité et les analyses nous apportent un sens « d’inévitabilité  » face au dérapage en cours qui s’accélére , comme un plan qui se déploit et qu’on observe … David Mc Graw que je lis depuis quelques années se trompe rarement … on est à un moment où l’Histoire se tisse …

Je lis tellement d’analyses qu’à un moment donné tu vois ceux qui sont objectifs versus ceux qui ont une idéologie à passer derriere leurs « prédictions » .. on peut relier ce (long) texte , écrit l’été 2010 avec Les différentes phases de la prise du pouvoir mondial de Williams, avec L’imagination ou la mort , avec Qui y échappe désormais ??? , avec le GEAB N°52 , avec La fin d’un type de société , avec La course au profit, nouvelle forme de barbarie , aussi Crise de civilisation , Le Monde d’après , Les raisons de la colère , Ils s’y préparent tous …

La route vers la Troisième Guerre mondiale : Le Cartel bancaire mondial a encore une carte à jouer Par David DeGraw – Le 29 septembre 2010

Opérations économiques impériales
Lorsque nous analysons notre crise actuelle, se concentrer sur les quelques dernières années d’activités économiques nous empêche de voir l’histoire et le contexte qui sont indispensables pour une bonne compréhension des causes profondes. Ce que nous avons connu n’est pas le résultat d’un effondrement économique imprévu qui a surgi de nulle part avec l’écroulement du secteur de l’immobilier. Ce n’était certainement pas provoqué par les gens qui ont acheté des maisons qu’ils ne pouvaient pas se permettre. Encadrer cette crise autour d’un débat sur la théorie économique manque le point totalement. Même le fait de rejeter le blâme sur les banquiers cupides, tout en étant essentiellement vrai, rate également le point le plus essentiel.

Cette crise est le résultat direct d’une attaque économique stratégique contre l’existence de la classe moyenne et de la démocratie à travers le monde. La bourse et l’économie sont devenues des armes d’oppression massive manipulées par un cartel bancaire impériale afin d’imposer un ordre et d’exploiter les masses. Cette crise représente hardiment l’évolution manifeste de l’esprit fasciste qui se réaffirme comme l’idéologie dominante.
Toutes les notions de contes de fées que les États-Unis sont une république démocratique fondée sur la primauté du droit ont été totalement dissipées. En tant que nation, nous avons été élevés et conditionnés pour être dangereusement naïfs aux forces obscures qui opèrent au-delà des projecteurs des médias traditionnels. Nous avons été aveuglés envers ce qui a été en développement à travers le monde.
L’impérialisme économique qui a soufflé sur les États-Unis et en Europe a évolué depuis des décennies et peut être directement retracé jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, la naissance de la CIA, le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale.

Pour ceux d’entre nous qui ont été attentifs aux opérations économiques impériales qui ont été menées contre certains pays à travers le monde, cela peut sembler beaucoup trop familier. Le FMI et les banques mondiales ont conquis le deuxième et le troisième monde et ils s’en prennent maintenant aux pays du premier monde. Les classes travailleuses de l’Europe occidentale et américaines sont maintenant dans leur ligne de mire.
Les indicateurs économiques et sociaux, avec les toutes dernières décisions politiques du G-20, démontrent clairement qu’ils s’attaquent à la réalisation et à l’escalade des attaques systémiques des économies à travers l’Europe et les États-Unis.
Pour le dire en termes techniques, le gouvernement des États-Unis a été pris en charge par un réseau financier du terrorisme. Ils ont achetés les dirigeants des deux partis républicain et démocrate, et ont établi un rôle dominant dans les trois branches du gouvernement et dans les médias traditionnels. Ils ont le contrôle complet de l’économie, de la bourse, du Trésor américain, de la Réserve fédérale, de la Banque mondiale, du FMI et du système bancaire mondial. Le capitalisme de libre marché s’est effondré ; C’est maintenant un marché mondial truqué. Il s’agit d’une opération criminelle organisée, un mouvement fasciste impérial qui est déterminé à détruire notre mode de vie.

Une guerre a déjà été déclenchée contre nous.
Seulement au cours des trois dernières années, nous avons perdu une quantité sans précédent de richesses nationales, des trillions et des trillions de dollars de nos impôts ont été pillés par Wall Street, des guerres sans fin, d’énormes subventions pour les corporations mondiales les plus rentables et des réductions d’impôts pour le un pour cent de la population la plus riche. Jamais auparavant, dans l’histoire de la civilisation, une nation a-t-elle été si soigneusement et si systématiquement écorchée.
Tout ceci n’est que le résultat d’une attaque économique coordonnée par un cartel bancaire mondial contre 99 pour cent de la population américaine.

Tant que nous ne deviendrons pas assez intelligents politiquement pour voir ceci comme la réalité et la racine de la crise actuelle, nous ne serons pas en mesure de la surmonter, notre niveau de vie va continuer à décliner et nous allons tous être condamnés à une mort lente dans un nouveau système féodal construit sur l’esclavage de l’endettement.
L’américain moyen est horriblement naïf envers la dépravation, la corruption et accro au pouvoir de ce cartel bancaire. Grâce à leur contrôle et à la domination des médias de masse, ils ont gardé leurs crimes contre l’humanité à l’abri de la conscience publique. Ils ont mis le secret total sur la dévastation mondiale et le nombre de morts qu’ils ont déjà provoqué. Le résultat est une population sans méfiance de gens confus et passifs dont l’avenir est arraché de sous leurs pieds, juste devant leurs yeux, sans aucune défense ou résistance organisée.

LIRE LA SUITE SUR « Au bout de la route »:  http://au-bout-de-la-route.blogspot.com/2011/03/la-route-vers-la-troisieme-guerre.html