La synchronicité

Extrait

La synchronicité est cette brèche ouverte sur l’irrationnel nous permettant d’appréhender d’autres dimensions où les rapports apparents de cause à effet sont transcendés par un sens intelligible, sensible et plein d’esprit (d’humour) qui tisse d’autres types de liens beaucoup plus nourris de conscience et d’harmonie que la trame grisâtre et fade du monde quotidien.

La synchronicité, c’est aussi un flux cohérent d’apparentes coïncidences que les surréalistes ont qualifié de hasard objectif. Mais les faits parlent bien plus que toute prétendue théorie, dès lors que ces prétendues coïncidences se perpétuent jusqu’à dix fois par jour, et dépassent ainsi de beaucoup les classiques lois de la probabilité. Carl Gustav Jung fut le premier à codifier ce phénomène. Mais l’on peut présumer sans crainte d’erreur qu’il a cours en ce monde depuis la Nuit des Temps, et sans doute avant, chaque fois, semble-t-il, qu’une ultime nécessité ou impérieuse harmonie, s’est faite sentir. La Synchronicité navigue en d’autres eaux plus limpides que celles trop polluées de nos consciences suffocantes, et planent en d’autres cieux plus sereins et plus bleus que les nuages de nos yeux, en manque d’arc-en-ciel.
(…) Mais l’harmonie nous donne encore rendez-vous dans une relation privilégiée, non moins intime et sensible. Le téléphone, la radio, le courrier, les rencontres, les regards, les sourires, les amours, tout concourt à cette synchronicité bénie des dieux. Mais quand l’harmonie magique vient à nous quitter en notre for intérieur, tout au contraire, se décale, se désaxe, jusqu’aux prochaines lueurs de l’aube synchronisée.
(…) Nous pourrions nous amuser à disséquer les pleins et les déliés de la synchronicité… Mais rien ne vaut l’expérience individuelle vécue à laquelle je ne puis, cher lecteur, me substituer. Ces harmonies renouvelables et renouvelées sont les premiers fruits mûrs de ces fameuses Règles d’Or… auxquelles je me permets de vous renvoyer.
Tous ces phénomènes baptisés par notre ignorance de parapsychologie … nous démontrent combien la science fait forcément fausse route chaque fois qu’elle se contente de quantifier des masses de matière, sans jamais se poser la question de l’esprit qui s’y cache et l’anime. La moindre expérience de synchronicité ou de télépathie met au défi les notions par trop limitées et relatives de l’espace-temps… et semble psalmodier l’esprit du poète qui interroge : Objets inanimés, avez-vous donc une âme qui s’attache à notre âme et la force d’aimer?
Mais au-delà, ces harmoniques soulignent et sanctifient le Sens de la Vie, déboutent l’absurde et débouchent sur l’Infini. Elles nous font toucher Dieu du bout de l’âme, sur la pointe des pieds et nous élèvent à notre véritable condition d’Oiseau Rare qui rêve d’un paradis sans nuage… où président avant tout des lois d’harmonie, de simultanéité, d’interconnexions permanentes, d’informations holistiques et de Vraie Fraternité Universelle. A chacun d’entre nous d’ouvrir en soi ces brèches d’infini pour que la vie de tous les jours devienne une Bonne Aventure et une Magique Odyssée. Les forces de l’Invisible sont parmi nous, puisque… Tout est dans Tout. Et réciproquement!
Jean-Jacques Dexter

ZENTAO ou La Vraie Vie

Guy Trédaniel Éditeur

Par  Mestengo, Situation planétaire

 

3 réponses à “La synchronicité

  1. Sortons donc de ce raisonnement quasi-incompréhensible où sont amalgamés « inconscient », « psychologie » (ou para), « télépathie » et j’en passe et non des moindres !
    Oui, CG Jung a « codifié » ces « bienheureux hasards » qui surviennent en donnant un sens à ceux qui les connaissent mais, le même Jung a peut-être « oublié » de simplement se pencher sur la « physique quantique » et n’est-ce pas aujourd’hui dans cette direction qu’il faudrait aller ? (Ne sommes-nous pas tout de même en 2010 ?)
    Ceci est certes moins « romantique » et moins « merveilleux » mais, aujourd’hui encore, il y a fort à penser que la Science aboutira là où le « rêve » a échoué…
    Les travaux du Dr Deepak CHOPRA (Le Livre des Coïncidences) me paraissent quant à moi plus… sérieux.

    • il y a fort à penser que la Science aboutira là où le « rêve » a échoué…
      ***
      C’est là le problème, on pense trop.
      « Ne sommes-nous pas tout de même en 2010.
      C’est là le problème, le « progrès ».
      On peut tout expliquer, c’est sûr, comme on peut bâtir des empires avec des blocs Lego.
      Suffit de choisir les pièces et les placer là où l’on veut.
      C’est la triste illusion du rationnel enfermé dans un univers.
      Comme un acarien qui se demande s’il y a de la vie après le matelas…
      Bonne journée!

  2. La pensée – ou le rêve – précède toujours la manifestation et la pensée – ou le rêve – est elle-même précédée de certaines formes d’activité inconsciente; de sorte qu’une création mentale devance chacune de nos pensées et chacun de nos actes, chacune de nos créations, et globalement, nos existences. Quoiqu’en dise la science…

    Happy thoughts!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.