Archives quotidiennes : 10-octobre-2010

Les patiens obèses et les médecins obèses de l’esprit

médecin

D’après un article et une étude, les médecins sont moins respectueux des obèses… On a passé les fumeurs, on devrait bientôt atteindre les addictés (sic) du travail, et d’autres cibles.

On veut quoi? Un malade qui est malade à cause d’un lien génétique?

On veut choisir comment il faut être malade pour être traité?

Les athlètes courent trop. Arrêtez-les tout de suite. Et les joueurs de hockey qui se flanquent des coups en s’amochant le crâne?

C’est un métier, je suppose…

Les médecins respectent moins les patients obèses

Les médecins respecteraient moins leurs patients en surpoids que leurs patients de poids normal, selon une étude américaine publiée dans le Journal of General Medicine datant de novembre.

238 patients ont participé à l’étude, et chaque hausse de 10 points d’indice de masse corporelle (IMC) a entraîné une baisse de 14% du respect éprouvé par le médecin pour le patient.

Les données ont été collectées sur 238 patients à Baltimore, aux Etats-Unis. Les patients et les médecins ont répondu à des questions sur leurs visites, leurs attitudes, et la perception de l’un sur l’autre lors de leur entretien.

En moyenne, les patients pour qui les médecins ont éprouvé le moins de respect avaient des indices de masse corporelle plus élevés que ceux pour qui ils ont éprouvé davantage de respect.

Des études précédentes ont déjà révélé que lorsque les docteurs respectent leurs patients, ils leur divulguent davantage d’informations. Par ailleurs, certains patients qui ne se sentent pas respectés pourraient éviter le système de soins.

L’étude n’a cependant pas indiqué de liens entre le respect du docteur et les revenus plus ou moins faibles des patients.

Une prochaine étape consisterait à comprendre comment la différence de respect porté par les docteurs à leurs patients peut affecter la façon dont ils les soignent. ( Cyberpresse)