Archives mensuelles : mai 2010

Mon cri

J’ai envie de crier
de hurler
Il y a un jours, sans prévenir,
la maladie t’a enlevé la vie
Toi,mon ami,
mon confident,
mon conseillé
Mon point de repère
dans l’univers
Toi qui,comme
un oiseau de paradis,
ensolleillais nos vies
Toi qui, comme
un rayon de lune,
dissipais la brume
Ta présence était tout
simplement un cadeau
Je maudis
cette maladie
Qui a eu raison
de ta force
Reste avec moi,
je t’en prie…

2008
Éve Bolieu

Bobby Bazini

Cyberpresse

Rares sont ceux qui percent à travers la flopée de « vedettes » en devenir. Mais celui-là est une pousse fraîche dans sa manière de chanter et un timbre de voix plus que singulier.
C’est l’art d’être soi…

La meilleure version de sa chanson I Wonder a été effectuée à la télévision française. Version épurée, mais d’une authenticité frémissante.

Le jeune homme a fait parvenir sa première chanson à 17 ans à un poste de radio.

Avec sa voix de «vieille âme» dans un jeune corps de 20 ans, son répertoire qui s’inspire tant de Johnny Cash que des Doors, le Québécois Bobby Bazini semble sortir de nulle part… mais il pourrait aller loin puisque son premier album, Better in Time, sort quasi simultanément ici et en Europe – il sera même de l’émission Taratata à la mi-mars! Rencontre avec un jeune homme timide, humble et étonné de tout ce qui lui arrive…

C’est vrai qu’il sort de nulle part, d’une certaine façon, ce longiligne, filiforme et timide Bobby Bazini: non, il n’a pas chanté dans les bars, il n’a pas suivi de cours, il n’est pas passé par les concours. Un brin solitaire, un brin farouche, un brin mal dans sa peau, il a tout simplement écrit des chansons dans sa chambre de Mont-Laurier, dans les Hautes-Laurentides, après avoir écouté en boucle les vinyles qu’adorait sa grand-mère, qui l’a élevé. Ça vient de là, sa connaissance extensive et profonde de Johnny Cash: c’est quand elle a entendu chanter son petit-fils quand elle lui a passé sa pile de disques du «man in black».

Timide à l’extrême, on le répète, Bobby s’est mis à acheter d’autres disques, a découvert Bob Marley, Otis Redding, Ray Charles… et les Doors, qu’il aime passionnément: il ne s’en cache pas, la référence à Light My Fire dans sa chanson Turn Me On et l’orgue à la Ray Manzarek dans plusieurs morceaux, ça vient de là.

Mais sa voix, elle, vient de lui. Une voix étonnante, très typée, marquante, celle de quelqu’un qui aurait beaucoup vécu, mais qui se retrouverait par hasard dans une enveloppe charnelle d’à peine 20 ans, et même 18 quand Bobby Bazini (Bobby Bazinet dans la vraie vie) a commencé à proposer ses chansons.

Marie-Christine Blais

http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/201003/06/01-4258024-bobby-bazini-corps-ame-et-cordes-vocales.php

I WONDER

La chanson, envoûtante, a une structure des années 60. Elle rappelle un tube: STAND BY ME.

Tout le génie est dans la manière de faire avec une voix unique et une répartition des temps de notes qui rafraîchit une série d’accords banaux d’une efficacité hallucinante.

La musique n’est jamais « nouvelle ». Ce sont les musiciens qui le sont….Une manière de faire d’une beauté qui surprend.

L’art, c’est ça: surprendre.

Soyez surpris!

x AGAINST X : L’ÉLITOCRATIE DÉCADENTE

Back in U.S.

Back in U.S

Back in U.S.S.R

Paul McCartney

L’élitocratie

Et si on se dirigeait vers une guerre, non pas entre pays, mais entre les citoyens et leur pays? La plèbe est peut être lasse de se faire saper son eau et ses brioches. Le pain rassis risque de se lever.

Les voleurs de banques n’on plus de cagoules : ils sont en cravates.

Après les agenouillés des Jésus de plâtre, des images saintes accrochées aux murs, on a eu droits à nos crucifiés martyres des «petits salaires» engrossés par la grosse manne de mannequins de boue. La déification des héros.

Superman dans sa cabine téléphonique.

Obama à la maison blanche.

Il a troqué ses espadrilles pour les souliers flottants du film Back to the future.

Le culte du matérialisme et sa béatitude des objets. L’ère de la crédulité et du maniérisme.

On nous l’a vendu…

L’objet devrait être retourné dans les 30 jours…

Le sirop de bouleau

Les rois de jadis n’aimaient pas tellement l’eau, comme les chats. Ils avaient le luxe de se parfumer au lieu de se laver. Caméléons de l’odeur pour camoufler leur puanteur. Et ils portaient tous une perruque  d’une grâce hideuse. Comme la cravate…

Il en est ainsi du  caviar et du beurre d’arachide : si on vous dit que le caviar est bon, on se lance sur le caviar.

Une rôtie un brin brûlée, charbonnée, c’est délicieux.

Ce qui est bon est ce que la faim demande. Le goût et la saveur le donnent.

Les bourgeois crasseux s’inventent des saveurs et y croient. Ils sont élites même dans ce que la nature a donné.

Étrange.

La dernière trouvaille : le jus de bouleaux à 1000$ du litre.

Les amérindiens se bâtissaient un canot avec son écorce.

Les bourgeois  ont des yachts…

Il leurs faut bien quelque chose qui les mettent au dessus de la plèbe.

Ils contrôlent les goûts… Un tantinet freudien leur attitude!

Le chaudron de fer

Ils sont comme ça les élitocrates : ils contrôlent votre palais et votre maison de paille. Ils ne veulent pas manger pour vivre, ils veulent vivre pour manger. La société est dans le plus grand chaudron qu’on a jamais créé : un chaudron de fer.

Comme le rideau.

Si on n’en sort pas, on est cuit.

Mais c’est le missionnaire le cuisinier.

On dirait que le blanc est rendu dans la marmite.

La cuisine de la démocratie

La race des seigneurs est en train de «choisir» ce qui est bon pour l’Humanité. Ce qui est bon pour l’Humanité, c’est qu’on se fasse empoisonner par les compagnies pharmaceutiques, pour contrôler les moutons à bas de laine…

On a peur de manquer d’esclaves?

On dirait.

Les quarantaines, la loi martiale et l’Ordre Exécutif 13375

Aux États-Unis, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis (Department of Homeland Security, DHS) a établi des lignes directrices pour mandater les agents du Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives (BATF) avec leurs SWAT Teams, du FBI et de la police fédérale pour imposer des quarantaines obligatoires dans l’éventualité d’une épidémie de la grippe porcine ou autre, sous l’Ordre Exécutif 13375. Si les citoyens tentent d’échapper à l’isolation involontaire, ils sont sujet à une amende de $250 000 et un an de prison. Cet Ordre Exécutif 13375 est un amendement apporté par George Bush se rapportant à l’Ordre Exécutif 13295 du 4 avril 2003 en lui ajoutant une nouvelle section de maladies contagieuses pouvant requérir l’imposition de la quarantaine. À l’origine, étaient nommés le choléra, la diphtérie, la tuberculose infectieuse, la peste, la variole, la fièvre jaune, les fièvres hémorragiques virales et le syndrome respiratoire aigu grave (SRAS). À cela s’ajoute de la nouvelle catégorie de Bush en avril 2005 qui est plutôt large et vague pouvant inclure à peu près n’importe quoi, à la discrétion des autorités: François Marginean, Les 7 du Québec

On veut notre bien ?

Pas tout à fait exact… On veut encore plus de celui qu’on nous a volé – et qu’on nous vole encore – par une crise économique préfabriquée.

Les cages à vaches

Les éleveurs de Wall-Street sont épouvantés à l’idée de perdre leur troupeau de vaches à lait.

Ne reste qu’à fabriquer des cages pour ce cheptel de nouveaux soldats.

Nouveaux, parce qu’ils ne reçoivent plus vraiment de solde…Ils la donnent aux «HÉLUS».

La quarantaine pour les «pandémies» c’est bien plus qu’un chapelet d’actions visant à protéger le citoyen, c’est une pandémie d’actions qui va se répandre dans tous les domaines : les armes à feu, l’internet, la vie privée.

Le x à la bourse

On n’achète pas de votes à la bourse : ça ne vaut plus rien. Le x est aussi illusoire que l’argent virtuel qui sert à boucher les nids de poules des coqs de luxe qui nous mènent par le bout de la misère.

Le monde est dans la misère. Le monde est dans la misère. Le monde est dans la misère.

So?

Qui a mis le citoyen dans la misère?

Qui a rongé les portefeuilles des épargnants avec des spéculations de PCAA?

Qui a vendu des maisons à des gens incapables de payer?

Qui les a mis sous les tentes?

Qui a engrangé le vol au peuple?

Où est rendu l’argent du peuple?

Si nous avons un acte à faire c’est d’attraper une bonne grippe et d’aller cracher dans la face de ces «administrateurs» qui ont peaufiné le parfum des rois pour camoufler leur puanteur.

Un Dick Cheney aurait besoin d’un bain au Chanel No 5… Et encore, le bonhomme dégagerait une odeur de pourriture.

Quant au reste de la vermine tapie dans ses petits repaires de luxe, qui se croient défenseurs de grandes causes, ils ne sont plus crédibles.

Ils sont une cause des causes…

Il ne reste plus qu’à tuer l’élitocratie, sinon elle nous tuera….

Les pixels de la Vie…

Pour avoir une « idée » de la Vie, il faut retourner en arrière. Elle est toujours la « même », en un sens.

Vivre…

Chaque détail, si infime soit-il, est un point qui forme une image de nous, de nos vies, de l’entièreté de l’existence.

N’oubliez pas de cliquer sur les photos.

Sully. Un peu avant mon arrivée.. 🙂

Onil et Simone, papa et maman, Circa 1940

Onil... Plus sérieux que dans la Vie...

L'autre génération: la mère et le fils. Andrée et Manuel

Père et fils. Au temps des moustaches...

Aujourd'hui 18 mai... Au bord du fleuve Saint-Laurent.

Notre-Dame-du-Portage, près de Rivière-du-Loup

La roche "fendue". Entre l'ombre et la lumiere... On dirait la Terre entière

Les roses sauvages.... Un début....

Saint-Denis-de-La-Bouteillerie... Ou de Kamouraska. Mais le curé de l'époque était un ardent défenseur de "la bouteille". Drôle de coïncidence... Il a combattu les beuveries... J'ai oublié de photographier la statue du curé.... On se reprendra...Saint-Denis de Kamouraska

Tiens! Encore un OVNI. Je rentre à la maison... E.T. party...

L’exéma du MELS : la crème à 13 %

Il n’y a pas de secret  pour réussir;  c’est le fruit de l’apprentissage du travail acharné et des leçons tirées de l’échec.

Colin Luther Powell

Certains millénaristes estiment que la fin du monde aura lieu le 21 décembre 2012, date correspondant à la fin du calendrier maya en compte long, soit 13.0.0.0.0 ; Wiki, 13

L’éducation non marchande, devenue éducation marchande, ou comment l’éducation a été soumise à la logique de l’économie capitaliste de marché. Ricardo Petrelle, L’éducation, victime de cinq pièges

***

La « revue » de presse

Jusqu’à 13% des élèves échouent à leur première tentative à l’épreuve uniforme de français, un test obligatoire pour obtenir un diplôme d’études collégiales.

C’est ce que révèle l’Évaluation de programme Épreuves uniformes en langue d’enseignement et littérature dévoilée mercredi par le ministère de l’Éducation.

Environ 35 000 élèves se présentent chaque année pour passer ce test.

Le taux de réussite est assez stable depuis le début du millénaire, frôlant le 87% en 2006, la donnée la plus récente incluse dans le document du Ministère. Rue Frontenac, Marilou Séguin

Bidons la réussite

Les élèves de cinquième secondaire qui subiront aujourd’hui (6 mai)  leur examen de français auront droit à une nouvelle épreuve aux exigences réduites. La rédaction d’un texte argumentatif étoffé, obligatoire depuis 22 ans pour tous les élèves de cinquième secondaire, a été remplacée par la composition d’une simple lettre ouverte destinée aux visiteurs d’un site web hébergé par le ministère de l’Éducation.

Quelle mouche a donc piqué le Ministère pour qu’il change la formule de l’examen au moment même où les premiers enfants de la réforme doivent le subir? Avait-on à ce point peur des résultats que l’on a voulu éliminer toute possibilité de comparaison? Rima Elkouri, Cyberpresse, ( La réussite Bidon)

L’argument (sic) de Madame Courchesne est le suivant : « «Je ne suis pas une spécialiste comme Mme Chartrand, mais sincèrement je ne vois pas de différence entre exprimer une opinion et avoir un argumentaire, m’a-t-elle dit-elle hier. Quand on exprime une opinion, on a forcément un argument.»

Si Madame Courchesne ne connaît pas la différence, elle n’a qu’à lire des blogues comme celui des  7 du Québec…

Mangeons des œufs

En fouinant, j’ai retrouvé une page sur Facebook.  Page crée par des élèves dans le but de partager certaines craintes et divers trucs. J’ai des idées d’argument, vous voulez contribuer? 8, 260 membres. Le lien ne fonctionne plus… Ou n’est plus accessible à tous.

On peut toutefois cocher  que les élèves ont été mis au courant du contenu de l’examen.

Il y avait quatre pages… J’ai picoré au hasard…  Non pas dans le but de ridiculiser ou de discréditer les élèves,  mais de laisser le champ libre à des découvertes et à vos « arguments » sur une génération ou deux probablement victimes du ballonnement des experts en éducation.

Discussion

– J’ai vue au nouvelle hier que l’examen sur l’engagement étais d’un niveau secondaire 3 avec peu d’argumentation car la réforme veut qu’on aille des bonne notes pour que les gens pensent que en fin de compte la réforme c’est une bonne chose et qu’on devrait la remettre car sposément , la réforme sen vas l’année prochain…e =/ en touka, le texte  »Une étudiante engagée à transmettre ses passions pour favoriser l’action  » et le texte tirer du livre POST-SCRIPTUM  » Aimer c’est agir » sont des textes qui vous servent vraiment a rien sincérement pour contre l’engagement le texte qui vous sert le plus c’est  » Les valeurs des gégépiens : Portrait d’une Génération » et on pourrai soulinier le fait que moins de 1 personne sur 5 fait du bénévolat sinon les gens pour l’engagement, le fait que Les canadien font 197 millions d’heures de bénévolat est une bonen chose et le texte  »très engagés, les jeunes rejettent la politique traditionnelle » sont des bons textes .

– la question et bien trop evident: les jeune du quebec devraient tils s’engager plus? ou kelke chose ki resemble a sa

– J’ai besoin de 3 arguments, est-ce que quelqu’un peut m’aider? S.V.P

– uais masi phil. on aime mieu prevoire…. c mieu en parler pour avoir une opinion de faite . et mercii antoine. ta mmp as idee commen je sauterais de joie!

– donc, en gros, si tu dis que tu es pour l’importance des jeunes à s’engager, tu dis quoi ?

– tes trois arguments

– c’est 2 arguments en :P…

– C’est une lettre ouverte, tu peux avoir un seul argument si tu fais ca ben comme faut

-ok, mais devrait-t-on obliger les jeunes à s’engager dans quelque chose à l’école ?

–  ça serrait ça mon texte serrait : Au québec, il y a peu de gens qui font du bénévolat, cette province à un des ratios les plus bas au Canada. Il manque beaucoup d’engagement au Québec, même pour les étudiants du cégep et du secondaire. Devrait-t-on faire en sorte que les jeunes s’implique plus dans des causes scolaire ? A mon avis, je ne crois pas qu’on devrait oubliger les jeunes a s’impliquer dans des causes à l’école. Il est de toute évidence que les jeunes du Québec ont des priorités plus importante et qu’ils sont plus individualisme.

– Ça, serrai mon texte

– daprès moi sa peu pas marcher.. ou en tout cas selon ma prof… elle ns a dit que sa pouvait pas être seulement sur les jeunes et l’engagement.. fallait qu’il y ait un autre angle d’approche en plus… jsé pas si tu vois ske jve dire?? jcrois qu’il va y avoir un liens avec disons l’avenir ou se touver un emploi… kes ke vs en penser??

– sa sera une question plus ouverte, laissant ouverture à diverse opinion aps uniquement concentré sur L’engagement à l’école..

– – –yah toujours les chances que ça ne parles pas des jeunes mais c’est sure que ça parle d’engagement, mais bon. si ça parle pas de jeune. la question serrait quelque chose comme : l’engagement est-t-il une priorité à respecter.

– ouais mais jsuis presque sur que les jeunes vont être mélé la dedans

– Je pensais plus à > Les jeunes devraient-ils être plus engager dans la société ?

– Oublier c’est le gouvernement, ils veulent nous sensibiliser à l’engagement

non parce que ce genre de question laisse trop de place a des anecdotes et des expériences personnele et ils veulent surtout pas sa!

– haha c’est pas asseque on repon par oui ou non que l’exam sera plus facile… justement parce qu’on peut repondre par oui ou non ça pourrait parraitre trop simpliste.. donc ça corse les choses. et aussi, dans une lettre ouverte, il faut prendre position,et ça change pas grand chose si on repon par oui ou non ou par pour ou contre. on sen fou. faut juste s’attendre a prendre position. et perso je pense que ça va etre une question du type:
rédigez une lettre au ministre de l’éducation pour leur montrer le point de vue d’une représentante du benevolat chez les jeunes. ou je ne sais quoi sinon rédigez une lettre d’opinion qui viserait à influencer les jeunes dans leur engagement.

– Ça pourrait être aussi : Est-ce que les jeunes au Québec s’engagent assez ?

– C’est vrai…. damn it !

– okk mais se srait koi tes arguments dans ce cas la??

– à date perso, je me concentre sur les possibilité d’emplois et la politique comme aspect

– moi c possibilité d’emploi, accomplissement personnel … tt lmonde parle de politique mais on dirais que jai mm pas lu sa dans les textes.. peu tu men dire lus svp

– non carry se trompe, car les question ke on px repondre par des oui ou non nexite pas! – – C’est tjs des kestion a developement..

– ahh c trop vrai sa!!!

– Si c’est la question : Est-ce que les jeunes au Québec s’engagent assez ? Mes argument pour  »pour » sont : Il s’implique dans une vaste variété de type d’engagement , les avantages que le bénévolat peuvent leur donner.
Ouais mais t’as oublié qu’a notre oui ou non, faut appuyer notre propo avec des Argument influencant notre pensé!

nan ya une différence entre dire oui ou non et être pour ou contre .. sa peut être deux types de questions différentes d’après moi

ce ke jvx dire par developement personel c comme: le benevolat est une ativité tres enrichissante… pour parfaite leur education, leur developement personel et sutout, une meilleur confiance en soi

– Oui, mais abituelement, les question poser ne peuvent jamais etre repondu par des oui ou non. sinon cela serait trop facile! Pour ma part, jnais jamais vus une kestion pouvant se repondre par des oui ou non. Les question ont tjs rapport avk un development!

– Oui et non se rapporte aussi a un Dév. Tsé l’appuis d’un argument/oppinion. LA BASE D’UN TEXTE ARGUMENTATIF.

– Euf qu’il s’engage de mani;eres différente que les anciennes génération : Mafifestation etc. Ils veulent que leur voix soient entantu. Dans fe fond c’est le Texte Les jeunes revandiquent la politique traditionnelle.

bon. pour les arguments pour:
1. crée des liens entre génération
2. developpe la communication
3. developpe le sens d’entraide
4. deeloppe un reseau de contact plus grand ( bon pour la business a long terme)
5. toujours bien vu pour un employeur ou meme pur etre acepter dans les grandes universités
6. experience utant social que prof.
7.cofniance en soi
8. permet de décrocher de sa realité pour consacrer du temp au autre. ( bon pour stress)
9. maintenant, il y a plusieurs domaines par exemple sport. c’est une bonne facon pour un sportif de contribuer a sa société tout en practiquan sa passion.

Contre:
1. manque de temp.
2. avant d’aider quelqu’un il faut d’abord s’aider soi meme ( ind)

– hahaWow t’es en Feux Cath!

sa se voi pas que je suis pour….

– ouin. surtout bcp jfai bcp danglicisism!!!!
– bonnne chance a totu lemonde. si vous voulez bien reussi faut dormir et demian matin – tout le monde mange des oeuf!!!!! vive les protein

– jje suis d’accord, mais bon je m’attend à tout demain…. donc un échec de ma part…

(Ici, le dernier commentaire…)

– LOL sposément c’est sencé d’être l’examen le plus facile de l’histoire des examens de secondaire 5 au québec ( d’après les nouvelles … BULL SHIT TOTAL j’imagine ) ouais … yont dit que l’examen étais autant dures qu’un examens de français secondaire 3 en écriture. Tout ça pour faire remonter la réforme dans l’estime des parents et que nos notes paraissent mieux comme ça les gens penseront que la réforme marche.

Pas bête…

Ces jeunes sont du Secondaire 5. Vous pouvez argumenter que le style télégraphique permet bien des raccourcis.  Correct pour les échanges familiers…  Mais ils ont tout de même réussi à passer le 4e secondaire.

Argument :   Raisonnement donnant  une preuve appuyant ou allant contre une proposition.

Opinion : du latin opinio, opinion, avis, idée préconçue, préjugé, conjecture, croyance, illusion.

Vous allez dire que le « groupe » n’est pas représentatif de l’ensemble?  Je ne crois pas non  plus.  Mais c’est loin d’être l’exception comme vous seriez tentés de penser. Le « moins plus pire » est nombreux.

Les correcteurs corrigés

Je garde contact avec des correcteurs de ces examens. J’en ai rencontré deux pour sonder leur opinion, l’atmosphère, et  cueillir  des renseignements sur les procédures.

Je vous épargne la longueur et les tableaux des consignes « précises » qui ressemblent à un projet de la Nasa qui s’ingénue de  trouver le moyen pour  se rendre de la lune à la Terre…

En bref :

1-      Les élèves ont le droit de s’exprimer en mélangeant la nouvelle et l’ancienne orthographe.

2-      Les correcteurs –spécialistes en français – sont supervisés par des technocrates : le taux d’échecs ne doit pas dépasser les 13%. Cette règle s’applique également aux corrections du  français dans les cégeps.

Ce qui fait loucher les propos de journalistes qui analysent les réussites par les documents du ministère. Comme ici : Évaluation . Pourquoi 13%? Pourquoi, depuis quelques années 87% des élèves réussissent-ils?

Je me suis dit que j’allais perdre mon temps à m’amuser… On dirait que les lunatiques du ministère sont sevrés de bourses, d’heures, d’argent, du grand luxe de la grisaille des neurones,  pour pondre des œufs des Pâques qui ressemblent à la Rolls Royce de John Lennon.

Étant donné que je commence à être wikiodépendant, je vous donne le site pour le chiffre

13.

Excusez, mais ça m’amuse de trouver les « raisons » d’autant de producteurs de documents et d’un chiffre tout aussi mystérieux.

Pour ne pas trop vous ennuyer, je vais limiter la liste à  5 :

1.  le numéro  atomique de l’aluminium, un métal pauvre ;

2. une bière brassée à Marseille ;

3. le nombre de pains dans une « douzaine de boulanger », dans la culture anglo-saxonne ;

4. le nombre de degrés de la pyramide sur le verso du billet américain de 1 $ ; ( comme dirait l’allemand : Sehr Interessant!… )

5. le nombre de personnes à table pendant la Cène ;

***

Si l’échec donne de l’eczéma aux gens du ministère, on a trouvé la crème pour guérir l’épiderme ulcéré des échecs scolaires.

Avant on donnait une pomme à la maîtresse d’école en arrivant. Maintenant, c’est le ministère qui fournit le verger au complet  pour pateliner (  B.Empl. trans, vieilli. Traiter quelqu’un avec des manières doucereuses, une affabilité insinuante et feinte pour s’attirer son estime ou sa bienveillance)   les élèves.

La discorde et le gagne-pain

Les correcteurs n’étant pas d’accord avec ces directives, sont allés se plaindre aux techno-sirupeux – sorte de kapos – de la philosophie du ministère.

Quelle fut la réponse?

13.

Tout le monde « a pris son trou »… On les a tout simplement menacés de les remplacer. Ils sont en file indienne, bien plumés de la langue, qui attendent leur tour. Et ils craignent de perdre leur emploi.

Quel est le mot pour ça? Intimidation, chantage, menace, pression, et… terrorisme. ?

Jogging sur bananes…

La réussite de la réforme semble bien meilleure au MELS que dans les écoles.

Le grand changement est le suivant : des enseignants au cégep – six ans d’université : un bac, deux ans de maîtrise et un an de pédagogie – n’ont plus de pouvoir ni de jugement?

Si je ne me trompe, c’est l’équivalent de la formation de médecins?

Votre enfant, Monsieur, a eu 72 % dans la propre reconnaissance de ses valeurs personnelles? » Et le parent de dire: « Oui, mais pourquoi ce n’est pas 68 %? Ou pourquoi ce n’est pas 69 %, 70 %, 80 %? ».» Selon le député de Mirabel, les enseignants n’ont pas «les outils nécessaires» pour faire ces distinctions. Le Devoir .

Dans les années 60, avec un brevet A ou B ( 13 – c’était un bon chiffre J  – ou 14 ans de scolarité), on arrivait à de meilleurs résultats.

Vingt ans de scolarité pour se faire diagnostiquer incompétent par un « nélu » qui s’occupe d’éducation en chambre à air, c’est …désopilant. Je désopile donc!…

Ce  technocrate, lui, ne semble pas l’avoir cette compétence,  mais a les outils pour tricoter une maille à l’envers et un rapport à l’endroit.

Ce si intéressant 13% d’échecs n’est pas le résultat des élèves, c’est le résultat de distorsions  optimisées et rendues officiel par un montage…

Une chose est certaine : ces gens-là savent conter…

Kaléidoscope, page du Journal de Québec, 2008

À partir de maintenant, ils ont fini d’en arracher…

Sauf que, ce qu’on ne dit pas, c’est que les profs, pour suppléer à leurs faiblesses en français, doivent suivre des cours donnés par un enseignant spécialisé en français.

Étirons! C’est est le citoyen « cynique » qui paye…

Qui croit devoir fermer les yeux sur quelque chose se voit bientôt forcé de les fermer sur tout. Jean-Jacques Rousseau. (Émile ou l’éducation).

Mais le drame des drames, c’est qu’en « dialoguant » avec les nouveaux enseignants, ils finissent par trouver la situation normale…

Les nègres Dr

Anodin? La grande réussite de la « techocrassie » c’est le pouvoir de menotter même ceux qui ont – ou qui devraient avoir – la capacité de penser et de rectifier ces  « modèles » d’éducation.

Nous voilà avec des nègres instruits, stérilisés par la menace, servants de messe pour la religion du business.

Nos Dr nègres  sont devenus le nouveau prolétariat du capital mondial.

Blanc coton.

_____________

P.S. : C’est le temps d’exprimer votre exéma….

Le cirque du G8/G20 sera en ville, avec toute la cavalerie

Un texte de François Marginean sur  Les 7 du Québec

************************

On est reconnu pour ce à quoi on est bon. Les Japonais sont reconnus pour leurs sushis, leurs robots et leurs sumos parce qu’ils sont bons dans ces domaines. Les Français font de grands vins et sont reconnus pour cela, ainsi que pour leur cuisine. Wall Street et les banquiers privés nous volent notre argent et détruisent consciemment l’économie en spéculant sur sa démise et ils sont reconnus comme étant excellent dans ce domaine. Les compagnies de mercenaires privés et de l’armement se spécialisent dans la destruction, la mort et la reconstruction et c’est ce qu’ils font, parce qu’ils excellent dans cette branche. Les pétrolières comme BP sont en train de devenir très reconnues pour polluer la planète entière avec leur déversement record de pétrole dans l’océan, comme nous en sommes témoins présentement, dans le Golfe du Mexique, avec leur “Tchernobyl pétrolier” catastrophique.

Nous, au Canada et au Québec, nous sommes très bons dans la production de cirque économique élitiste protégé par un appareil d’État policier répressif. Nous sommes en passe d’être reconnus pour nos mesures d’État policier, anti-démocratiques et liberticides. Pour le prouver encore une fois, le Canada est sur le point de recevoir le G8 suivi immédiatement par le G20 et les mesures de sécurité seront sans précédent. Parce que nous, la sécurité et les procédés répressifs, c’est notre force et nous en sommes fiers. La preuve? Regardez notre impressionnant curriculum vitae:

Québec, avril 2001: Sommet sur la Zone de libre échange des Amériques (ZLEA)

Alors que les pouvoirs financiers et corporatifs poussent les politiciens à s’entendre sur un accord de libre échange des Amériques, la population est tenue à l’écart des discussions et des prises de décisions ayant des répercussions sur leur vie quotidienne par un mur de plusieurs dizaines de kilomètres entourant la vieille ville de Québec. Responsables de défendre ce “mur de la honte” et les chefs d’état reclus et déconnecté de la ville entière, se trouvent des milliers de policiers et militaires mobilisés pour l’occasion. Environ 6 000 policiers étaient prévus, en plus d’unités de l’armée stationnées non loin de là. Le mur de la honte, érigé avec des blocs en béton et de grillage par le gouvernement fédéral, renforçait l’impression de militarisation. Les magasins ont aussi reçu l’ordre de placarder leur vitrine. Scène de guerre opposant le peuple aux autorités qui décident de leur futur à huis clos.

Ottawa, juin 2006: Sommet des Bilderberg

On les nomme le groupe Bilderberg et ils n’aiment pas discuter en public. Ceux qui suivent le groupe Bilderberg diront qu’ils ont incité l’Europe à adopter une monnaie commune, qu’ils ont mis en place Bill Clinton après avoir accepté d’appuyer l’ALENA et qu’ils prennent des décisions influençant le déroulement des évènements mondiaux. Ces rencontres réunissent les plus puissants de cette planète et demandent une protection contre le peuple encore plus intime que les agents de police d’Ottawa. Même ces policiers en uniforme étaient tenus de présenter leurs cartes d’identité à la demi-douzaine d’hommes en noir travaillant pour une société de sécurité privée nommée Globe Risk. Nous n’avons pas eu droit à la cavalerie flamboyante, car il s’agissait de garder cette rencontre le plus inaperçue possible, bien que les médias traditionnels n’aient pas eu bien le choix d’en parler puisque l’existence du groupe des Bilderberg est de plus en plus connue du public. Mais il demeure que la sécurité à l’extérieur de l’Hôtel Brookstreet a été beaucoup plus serrée que sur la colline du Parlement.

Montebello, août 2007: Réunion du Partenariat sur Sécurité et la Prospérité (PSP)

L’aboutissement de la ZLEA est le PSP, qui est une initiative des grands industriels et multinationales du Canada, des États-Unis et du Mexique pour créer une zone de libre échange, d’harmonisation (à la baisse) des régulations et règlementation étatiques, commerciales, économiques et de la main d’oeuvre, création d’une zone commune frontalière, ainsi qu’une intégration militaire transcontinentale. Encore une fois, la population est gardée à l’écart des discussions que nos politiciens entreprennent avec le secteur privé et des agents étrangers (trahison?) par un appareil policier assez impressionnant. On pousse l’ignominie encore plus loin en voulant démoniser et discréditer les manifestants pacifiques en envoyant des policiers en agents provocateurs parmi la foule dans le but de faire de la casse devant les caméras des médias. Seul pépin pour eux, trois “manifestants” ont été mis à découvert et l’incident a été entièrement filmé et posté sur YouTube avant d’être repris par les médias traditionnels. La vidéo montre trois hommes masqués, dont l’un était armé d’une grosse roche, confrontant les manifestants pacifiques. Après que les hommes soient passés la ligne de police, puis ensuite immobilisés à terre, menottés et emmenés par les policiers, des photographies révéleront que leurs bottes correspondaient à celles des agents de police. Bien qu’ils aient d’abord nié que les individus en question étaient des agents provocateurs, la Sûreté du Québec a publié un communiqué de presse le 23 août en admettant que les trois manifestants étaient en fait des agents de la police en déguisement.

________________________________________________

Ce qui se passe réellement dans les coulisses pourrait avoir été révélé par le professeur Carroll Quigley, le mentor de Bill Clinton à l’Université de Georgetown. Un initié entretenus par les banquiers internationaux, M. Quigley a écrit dans La tragédie et l’espoir (Tragedy and Hope), en 1966:

“Les pouvoirs du capitalisme financier ont un autre but de grande envergure, qui n’est rien de moins que de créer un système mondial de contrôle financier entre des mains privées, capable de dominer le système politique de chaque pays et l’économie du monde dans son ensemble. Ce système devait être contrôlé de manière féodale par les banques centrales du monde agissant de concert, par des accords secrets conclus à de fréquentes réunions et conférences privées.” (Source)

________________________________________________

L’État policier canadien reçoit les sommets du G8 & G20

Puisque que le Canada est maintenant un expert en mesures de sécurité et d’État policier pour protéger la clique financière élitiste du reste de la population qui est affectée par leurs décisions prises derrière des portes closes, nous allons faire honneur à notre réputation. Le 26 et 27 juin prochain, nous serons les hôtes du sommet du G20, qui sera précédé par le sommet du G8, qui lui se tiendra le 25 et 26 juin 2010. Le sommet du G8 se tiendra à Huntsville, Ontario, alors que celui du G20 aura lieu au Metro Toronto Convention Centre à Toronto.

Les dirigeants mondiaux, ministres des finances, les gouverneurs de banques centrales, avec des milliers d’autres délégués assisteront à ces réunions secrètes. Et la cavalerie sera présente, en grand nombre. Il s’agira, en fait, du plus grand événement de l’histoire canadienne au niveau de la sécurité, surpassant de loin la sécurité présentée aux Jeux Olympiques de Vancouver. Le centre-ville de Toronto sera transformé en forteresse de sécurité avec des barrières, barricades, des points de contrôle et des fermetures de rues qui affecteront grandement les résidents locaux. Alors que les sommets G8/G20 attirera leur part des manifestants pacifiques, d’autres plus radicaux et de la frange peuvent essayer de capitaliser sur l’événement. Des agents provocateurs peuvent également être utilisés et leur comportement pourrait justifier une répression policière. Cela pourrait aussi être un moyen de diaboliser tous les manifestants, tout comme la tentative exposée de Montebello. Le sommet du G20 permettra d’approfondir les mesures d’État policier, ainsi que l’intégration progressive et constante de la police locale, provinciale, fédérale et de l’armée.

La sécurité qui sera déployée lors du prochain sommet du G20 sera la responsabilité du Groupe intégré de la sécurité (GIS): “La GRC a mis sur pied le Groupe intégré de la sécurité (GIS), qui est composé de membres de la GRC, de l’OPP (pour ce qui est du G8), des Forces canadiennes, du service de police de Toronto, du service de police régional de Peel, ainsi que d’autres experts en sécurité et en application de la loi qui auront pour mandat d’assurer la sécurité des personnes jouissant d’une protection internationale (PJPI), des personnes de marque (PDM) et des communautés”.

Ed Bolduc, un membre de l’équipe de planification du G20 et policier de la ville de Toronto a affirmé que “les Olympiques que vous avez vues récemment à Vancouver étaient en fait le plus grand déploiement de sécurité à prendre place au Canada. Le G20/G8 surpasse cela complètement”. Il poursuit en déclarant “qu’il y aura une massive – absolument massive – présence des policiers et de la sécurité sur le terrain comme vous ne l’avez jamais vu”. Il y aura une double clôture d’au moins trois mètres de haut, protégée par la GRC et la police. Le Globe and Mail rapportait qu’environ 10 000 policiers et 1000 gardes de sécurité seront déployés, avec un nombre non spécifié de soldats canadiens. Les dignitaires étrangers bénéficieront aussi de leurs propres éléments de sécurité. Les coûts associés à cette énorme cavalerie de la sécurité sont estimés à $179 millions de dollars par le gouvernement fédéral.

Les Forces canadiennes appuieront le Groupe de sécurité intégré (GSI) commandé par la GRC pour les prochains Sommets du G8 et du G20 qui auront lieu à Huntsville et à Toronto, Ontario en juin 2010. Elles fourniront l’appui avec “des ressources et des capacités militaires uniques fournies par l’armée, la marine et la force aérienne afin d’assurer la sécurité des participants aux Sommets et des Canadiens”, nous dit-on sur leur site officiel.

Les tâches militaires associées aux Sommets comprennent la planification opérationnelle à grande échelle, la surveillance terrestre et aérienne, la sécurité sous-marine pour les lieux et certaines fonctions logistiques et de cérémonie. Le soutien comprend aussi d’obtenir de l’aide par le biais du partenariat continuel des FC dans le Commandement de la Défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD).

Le Commandement Canada est responsable des opérations de routine et de contingence des Forces canadiennes au Canada et en Amérique du Nord. Le Commandement coordonne aussi, au besoin, le soutien des FC aux autorités civiles canadiennes de maintien de l’ordre. Le soutien des FC aux Sommets du G-8 et du G-20 2010 sera conduit sous le commandement de la Force opérationnelle interarmées (Central) (FOI(C)), une des six forces opérationnelles régionales relevant du Commandement Canada. (http://www.canadacom.forces.gc.ca/daily/archive-summit-fra.asp)

On ne rit plus: “…le soutien des FC aux autorités civiles canadiennes de maintien de l’ordre“. Ainsi, les militaires pourront assister les forces policières dans leur rôle du maintien de l’ordre. Ce n’est pas l’idée qu’on se fait généralement du Canada.

La sécurité commencera à être implémentée deux semaines avant le début du G8/G20. Pour accéder à la zone de sécurité, les résidents devront s’enregistrer ou être accrédités. Des zones de “liberté d’expression” (free speech zones) seront mises en place pour les manifestants et la police de Toronto a annoncé qu’ils utiliseraient un ancien studio de production de films comme prison temporaire pour enfermer les protestants indisciplinés durant l’évènement.

Nous avons déjà pu avoir un avant-goût de ce qui s’en vient lors du sommet du G20 alors que deux exercices d’entrainement ont eu lieu à Toronto ces derniers jours. Le premier était une simulation de prise d’otage dans le coeur du centre-ville de Toronto, comprenant la Toronto Police Emergency Task Force et du personnel privé de sécurité, ayant pour but de tester leur habilité de travailler de concert.  C’est que durant le G8/G20, les forces de sécurité privées vont jouer un rôle important dans le contrôle des foules et mesures d’urgences. Ceci fait intégralement partie de l’intégration des forces de la sécurité publique et privée. Le deuxième exercice d’entrainement a impliqué deux hélicoptères militaires CH-146 Griffon volant autour du Metro Toronto Convention Centre et qui ont atterrit en face de la célèbre Tour du CN. Ces exercices ont pour but de tester les capacités des forces de sécurité, de coordonner les actions des différents intervenants publics et privés, mais visent aussi à acclimater la population à une augmentation de la présence policière et militaire.

Mais plus que tout, c’est les protestations et la menace du terrorisme qui sont le plus utilisées pour justifier ces immenses opérations de sécurité extrêmement couteuses pour protéger une bande clowns qui débarquent en ville pour faire leur cirque à huis clos, sans consulter la population. Les rôles des militaires et des policiers semblent être de plus en plus interchangeables, tout comme leurs tactiques et leur entrainement qui militarisent sans cesse. Tout cela commence à ressembler toujours plus à une approche agressive envers le contrôle du public et de la dissidence. Ces évènements deviennent des pratiques pour de nouvelles mesures d’État policier répressives et d’occupation de style militaire.

En juin prochain, se sera comme à la guerre à Toronto; une guerre opposant l’élite au peuple.

Bataille

Je ne serais pas capable
De la laisser
Cette vie misérable
Que mes parents m’ont donnée

Pourquoi faut-il tant souffrir
Pour en arriver un jour
A mourir?
Autant tout de suite en finir

Pourquoi mettre quelq’un
au monde
Pour qu’il souffre
De ce désespoir
Qui nous envahit tôt au tard

Il y a cette bataille en moi
Qui me garde en vie
Une bataille entre la peur
de la mort
Et le désir de mettre fin
a cette vie

Je tombe dans un grand vide
Un trou noir qui m’aspire
Mais j’ai quand même
cet instinct  de survie
Qui m’apelle désespérément
en me tendant la main

Je ne peux saisir cette main
Malgré les gens qui m’entourent
Je ne peux leur crier de m’aider
Dans la profondeur de la noirceur
dans mon esprit…….

Ève Bolieu 2000