Archives quotidiennes : 13-avril-2010

Kamouraska printemps…

De l'eau au moulin... Mais un peu trop... Cliquer sur la photo

Dangereux le métier de photographe...Je risque ma vie pour mon art...

Ah! La subtilité des artistes (snif!). Derrière l'oiseau se cache une volée d'oies blanches. Un trait... Ou un ovni...

Comme dirait San-Antonio et Charles Trenet: Il y a d'la z'oie sur mon garage...Cliquez

Allons chercher un peu de couleurs dans ce gris printanier… Si on en trouve…

La bicyclette du photographe, la voiture, le type qui s'en va à l'église... Comme le pays : dans le rouge.

On retourne au gris-noir.

Comme dans la vie: on ne sait si l'arbre est avant ou après l'autoroute, planté sur la montagne, s'il est petit ou grand. Tout n'est qu'illusion... Encore trois OVNIS... Les ET sont partout...

Une voiture zone coupée par un poteau rouillé jaune... Je vais téléphoner à Clotaire...

Juliette? L'imprévisible est le meilleur aliment de l'artiste... ( Allo! Clotaire?)

L'an dernier, au même endroit, une dame coupait ces petits arbres. Elle les utilisait pour tresser des paniers.

J'ai pris cette photo au hasard. Oeuvre artistique non banale. On y remarquera la proximité de l'arbre défolié et du vert. Entre les deux, des joyaux pourpres et un fin point rouge sur le rocher. Une cabane d'oiseaux entre deux cabanes... J'arrête, je risque d'avoir un doctorat honorifique...

Le repos. L'oiseau s'aarête sur un poteau avant de poursuivre sa route sur les fils.

Une fin d'après-midi. Elle représente le combat du bien et du mal. Lumière, ombres, noirceur. Le soleil fait trempette dans un essaim de nuages. Comme un été à l'autre bout d'un mois... C'est comme Wall-Street: beaucoup de noirceur mais un espoir qui pointe... Snif!