Archives quotidiennes : 18-février-2010

Le retraitegate : Roméo et Juliette

Image: Carcassonne:gauche populaire

L’augmentation de l’espérance de vie pose la question du financement des retraites. Tous les États de l’Union Européenne ont fait le choix de retarder les départs à la retraite (situé dans la majorité des pays européens à 65 ou 67 ans[2],[3]). Par ailleurs, l’entrée sur le marché du travail se fait plus tard, avec l’augmentation de la durée des études. . Retraite, Wiki

Depuis que la lurette est belle que l’on parle de repousser la retraite. C’est vrai qu’elle est un peu repoussante … C’est comme mourir un peu avant de partir. C’est le sentiment que l’on a quand on quitte le monde dit « actif ».

Les sociétés « riches » nous listent les causes, dont celle du vieillissement de la population… Qualifiée de lourd fardeau…

Le chien a la lèpre…

Tout ça n’est qu’une faribole. Une belle frime chiffré savamment, mais tendancieuse. Car, en fait, ceux qui étaient NOMBREUX à payer auraient droit de recevoir les sommes versés.

Le reste n’est qu’une dilapidation honteuse des fonds de retraite profanés par des « investisseurs » et des politiciens … Mais surtout par le climat financier des derniers 40 ans. Et par la gangrène financière qui a rongé comme un fromage l’avoir des citoyens. Par le biais des banques, des pays, de l’endettement, et du détournement de fonds au profit d’une élite mafieuse.

La danse du mob -trotte

Si l’on veut un exemple de cette arnaque de chiffriers, on peut prendre celui de la caisse d’assurance-emploi.

Du temps – ou aux temps –devrais-je dire des années grasses-  les gouvernements ont détourné les fonds des participants dans d’autres programmes.

Le gouvernement a le plein droit de le faire… Et d’acheter des armes avec les sommes versées. Ou autres produits dangereux pour l’environnement… mais celui des autres pays.

Le chancre-politicien et sa « mob » frelatée de la finance, tous amants dans le même lit, mais s’enfarinant mutuellement, ont fini par ronger et rallonger les besoins d’esclaves.

Comme dirait Corneille :

Qui donc suce le sang

Sinon les sangsues

Des élus, sifflant

Sans réel   assentiment?

Fini de corneiller!

Les vautours sont arrivés. Et voilà le citoyen devenu une carcasse aguichante pour les Morlocks des tours à bureaux.

Ils en mangent.

L’otium du peuple

Sénèque loue les mérites de l’otium (le nom latin du temps de loisir) et le considère comme la caractéristique de l’homme vraiment libre – mais en ajoutant qu’il est bon de le consacrer à un rôle social ou politique dans la cité. Plus tard, Thomas d’Aquin vantera lui aussi la nécessité du loisir réparateur. Wiki, loisir

Wiki est peut-être une bible pour les nuls… Car de temps en temps il faut en prendre et en laisser.

De fait, dans les années 60, La société des loisirs, (pendant  les Trente Glorieuses) , était présentée de manière « logique » : les tâches dites ingrates seraient désormais exécutées par la robotisation. On craignait tant cette « société des loisirs » qu’on cherchait déjà des passe-temps à… vendre.

Mais cela ne se passa pas ainsi…

La durée des études

On a allongé la durée des études. Les technocrates de la pédagocratie dit que plus ce sera long, meilleurs  ils seront. La compétence est désormais une question de temps.

Un plombier qui entend le tuyau siffler qui n’entend pas Corneille…

« Votre tuyau coule »

C’est bien ce qu’on pensait…

On lui demande de le réparer, pas de faire des vers avec son constat.

Là où se situe de problème est que le technocrate écrit des livres d’apprentissage pour … lui-même…

Les nombrils de baleines inondent les États.

Quelqu’un peut-il me dire si l’allongement de quelques années afin de formation d’un enseignant fait de celui-ci un meilleur enseignant?

La structure des systèmes scolaire a fait en sorte que le directeur est souvent payé comme un DG de la finance.

Alors, il a intérêt à allonger les études…

Comme les avocats allongent les procédures à coups de croc-en-jambe, centrifugés sur la procédure. Pas sur la justice…

Les universités doivent produire des diplômés à la vitesse des boulons… Mais lentement.

Le coincement du sandwich amoureux

Voilà donc notre  futur travailleur qui sort de l’usine du savoir à 30 ans pour entrer dans celle de la production.

Et il doit payer sa maison en quarante ans… Fonder une famille au coût de 200,000$ par enfant, être  taxé jusqu’à l’os, sans réelle garantie d’emploi….

Bel avenir!

Tout le monde est devenu un chanteur ou un comédien à la merci de quelques gérants.

La « sécurité » d’emploi étant un leurre.

Nous vivons dans une société où en se levant le matin, l’on risque de se retrouver devant une petite affiche collée sur une vitre :

Fermeture

Le syndic tire plus vite que votre ombre… Surtout quand il est robotisé par une organisation financière froide qui vous utilise et qui vous laisse tomber pour une autre amante ridée.

Il ne faut pas se laisse bluffer : Il n’y a plus d’histoire d’amour entre Juliette ( la riche compagnie) et Roméo le prétendant.

C’est l’histoire de deux poisons qui se meurent entre eux…