HINI: MOYENS NATURELS DE SE PROTÉGER

***

À la suite d’un article paru dans Le Devoir, Madame Sophie Guillot, dans une réponse à cet article,  nous soumet un plan ou des manières de faire pour se protéger contre le virus.

Je suis d’accord avec le principe énoncé par Madame Guillot : notre corps a tout pour se défendre contre les virus. Il appert toutefois que cette «pandémie» annoncée a des origines obscures, flirtant avec des expériences étranges de manipulations de laboratoires dont on ignore la provenance. De fait, il n’est pas «naturel» dans sa structure. Toutefois, il reste que notre organisme est un puissant défenseur capable de s’adapter.

Je laisse aux lecteurs le soin de trier et de juger.

J’ai été pendant des années vacciné contre la grippe, étant enseignant et sujet à risque dus aux nombreux contacts avec les étudiants.

Le dernier que j’ai reçu contenait deux souches : aucune d’elles n’est apparue pendant l’hiver.

Les scientifiques admettent que les vaccins ne sont efficaces que pour les complications de santé. Le sont-ils ? S’ils l’étaient, personne ne mourrait de la grippe.

Avec l’âge, les vaccins deviennent de moins en moins efficaces. Il suit le ralentissement du système immunitaire.

À 60 ans, son taux d’efficacité chuterait à moins de 30%. Et quelle efficacité ? Les symptômes apparaissent et disparaissent selon notre état de santé et de «conduite alimentaire, de vie, et de maints facteurs qu’on n’identifie pas.

***

Voici l’article du Devoir :

A(H1N1): Ottawa est accusé de réagir à la pièce

Un plan plutôt complet… mais peu concret. Des députés fédéraux des différents partis d’opposition ont joint leur voix à celles des médecins de famille, des municipalités et des citoyens pour dénoncer les lacunes du plan d’urgence du ministère de la Santé pour faire face à une pandémie de grippe A(H1N1). C’est ce qui ressort d’une réunion du comité permanent de la santé des Communes durant laquelle ses membres, notamment des députés fédéraux, en ont profité pour poser toutes leurs questions au sujet de la grippe au dirigeant de l’Agence de la santé publique du Canada, le Dr David Butler-Jones, ainsi qu’à la ministre de la Santé, Leona Aglukkaq.

Critiquant le manque de leadership des autorités en ce qui a trait à la santé publique, la porte-parole libérale en matière de santé, Carolyn Bennett, a souhaité qu’Ottawa détaille son plan d’urgence au lieu de dévoiler des mesures à la pièce. Pour elle, les parlementaires «ne peuvent pas rester sur le quai au chalet» pendant que les citoyens s’inquiètent des répercussions qu’aurait une pandémie de grippe sur leur vie. «Ce n’est pas tout le monde qui a confiance et qui sait quoi faire [en situation d’urgence]», a dit la députée de St. Paul’s, à Toronto, en ajoutant qu’entre un plan «écrit sur une feuille dans un cartable» et la réalité sur le terrain, il y a un pas.

«Il y a un réel besoin pour que davantage de ressources soient mises à contribution afin d’expliquer aux Canadiens quoi faire s’ils tombent malades», a soutenu Mme Bennett, médecin de formation. À l’instar de leur collègue libérale, bloquistes et néo-démocrates jugent que la ministre Aglukkak se contente de mettre des pansements sur la plaie, alors qu’il faudrait une véritable intervention.

«Il aurait été, je pense, important d’avoir une vision plus globale et non pas que des annonces à la pièce», a soutenu le porte-parole bloquiste Luc Malo.

Selon la députée libérale, les différents partenaires concernés par ce plan d’urgence, comme les paramédicaux, les médecins de famille, les municipalités, n’ont pas été suffisamment mis à contribution. «Ils ont été mis de côté pour la planification du plan et sa mise en oeuvre. Le Devoir Suite dans ce lien.

L’INTERVENTION DE MADAME GUILLOT

Avant, pendant … quoi faire et ne pas faire.

«Il y a un réel besoin pour que davantage de ressources soient mises à contribution afin d’expliquer aux Canadiens quoi faire s’ils tombent malades»

Peut être aussi que la responsabilité individuelle ne doit pas tout attendre de l’Etat… qui est largement parasité par les multinationales pharmaceutiques dès qu’on parle de santé.

Ce médecin ne parle que du cas où l’on tomberait malade. Il y a de la vraie PRÉVENTION à faire… tout de même. Avant de tomber malade…

Oui il faut se laver les mains souvent, oui il faut veiller à porter un masque si on est contaminé pour protéger ses proches, oui il faut utiliser des mouchoirs jetables .. mais il me semble qu’AVANT, il y a quantité de choses à faire. Fiez vous plus à ce genre de précautions qu’à un quelconque comprimé.

1/Supprimer tous les laitages, le plus possibles les sucres blancs et raffinés,
2/faire du sport régulièrement en plein air et bien respirer dans des endroits où l’on est à peu près tranquille sur la qualité de l’air (pas en ville)
3/ faire le ménage fréquemment en ajoutant des huiles essentielles désinfectantes dans l’eau de lavage des sols, en mettant qq gouttes d’huiles essentielles sur son oreiller (type mélange respiratoire ou immuno stimulant , eucalyptus, ravinsara, lavande, citron etc…)

Si on attrape la maladie, se reposer, jeûner, boire beaucoup de ce coktail anti infectieux: faire une décoction de gingembre frais (bouillir 10 min, puis filtrer) verser le tout sur un jus de citron ajouter un peu de miel. Et ce dès les premiers signes du refroidissement.Après il ne reste qu’à attendre que ça passe. Consulter si la fièvre perdure et reste élevée. Ne pas prendre d’aspirine ou tout autre médicament anti douleurs, anti courbatures chimiques ou anti température, ça empêche le corps de faire son travail. La fièvre tue le virus, c’est pour ça qu’on en a.
Inhaler des huiles essentielles, désinfectantes antivirales et immunostimulantes. On peut même se masser avec des huiles essentielles les poignets, la plante des pieds, la gorge, en les diluant dans un peu d’huile alimentaire neutre ( sésame, olive, colza … ) Qq gouttes pures dans un mouchoir permet une inhalation froide très efficace. Qq gouttes pures sur l’oreiller ou dans les draps aussi. Prendre des bains un peu frais pour supporter la température. Ne pas remanger quoique ce soit tant que la fièvre ne chute pas.
Première règle à retenir : votre corps a le droit d’être malade, laissez le faire il est plus puissant que vous ne l’imaginez. Annulez vos rendez-vous, reportez les urgences qui n’en sont pas. Quand vous commencez à aller mieux, allez y doucement sur la nourriture, peu à la fois, des choses très digestes et légères. Ce n’est pas le moment de goûter la dinde farcie ou le cassoulet de grand maman.

Ces méthodes là sont plus efficaces et beaucoup moins toxiques que tous les tamiflu du monde entier. Et surtout surtout … abstenez vous de vous faire vacciner, c’est un des meilleurs moyens de tomber bel et bien malade et beaucoup plus gravement que de la grippe.

Si les gens prenaient soin d’eux de cette manière je n’ose imaginer combien nos assurances maladies seraient prospères ! On paierait TOUS moins de primes d’assurances, on ferait tous des économies drastiques et en plus, ça permettrait de mieux rembourser les gens qui en ont vraiment besoin; les handicapés n’auraient pas à se payer leurs fauteuils roulants, les soins dentaires seraient correctement couverts etc etc.. le bénéfice pour chacun serait tellement considérable ! On pourrait même payer du personnel pour que les personnes âgées finissent leurs jours chez elles .. comme souvent elles le souhaitent. Ça permettrait tellement un bien être et une meilleur gestion que j’en reviens pas qu’on nous parle sans cesse de cachets, de vaccins mais le but de ces campagnes n’est pas que nous soyons en meilleur santé, mais bien d’enrichir les multinationales pharmaceutiques. Ce sont bien elles qui dictent leur politique en matière de santé aux Etats et aux ministres de la santé , pas le contraire. N’oublions jamais qu’une compagnie pharmaceutique cherche avant tout à ce que sa cotation en bourse soit la meilleur possible et que ses actionnaires soient satisfaits. Ce ne sont pas des organismes caritatifs et désintéressés dont le but ultime serait le bien être de l’humanité, cela ne l’a jamais été et cela ne le sera jamais tant que ces compagnies seront des sociétés privées servant des intérêts privés.

5 réponses à “HINI: MOYENS NATURELS DE SE PROTÉGER

  1. Pourquoi les journalistes de la télévision n’en parle pas le ministre de la santé en parle mais rien . Tout ce que l’on voit , c’est sur internet et ca fait terriblement peur,on ne sait plus qu’est-ce qui est vrai et faux , c’est beau de se fier à notre jugement mais nous ne sommes pas médecin !Parler en pour que la population soit vraiment quoi faire .

  2. Cabana,
    http://les7duquebec.wordpress.com/2009/09/01/vaccins-ah1n1/
    Il y a la toute une discussion sur le sujet.
    Nous nous questionnons sur les compagnies, pas les médecins. Il n’y a pas à avoir peur. La peur est engendrée par ceux qui annoncent des pandémies. On en a annoncé une en 2005.
    Cette «annonce» vient des compagnies, des «spécialistes de la santé».
    Nous essayons simplement de calmer un peu les esprits.
    Les journalistes en parlent aussi. Les journalistes des journaux.

  3. Voici une ordonnance que j’ai extraite d’un livre référence sur l’aromathérapie en france, co écrit par un chercheur en aromathérapie, un soléologue, et un docteur en médecine. (L’aromathérapie exactement, édition Roger Jollois, écrit par Pierre Franchomme, Roger Jollois, et Daniel Pénoël.)

    Je vous recommande particulièrement ce livre pour se soigner en aromathérapie mais cependant, cela n’exclut pas une consultation auprès d’un médecin auparavant, pour déjà avoir un diagnostic fiable et certain.

    Je ne sais pas si vous avez au Québec des pharmacies spécialisées ou non en aromathérapie, nous, oui; il en existe même qui sont en rapport avec des laboratoires qui peuvent proposer des aromatogrammes, c’est à dire des tests que l’on peut faire sur des prélèvements de germes afin de les tester in vitro sur toute une série d’huiles essentielles avant de décider de choisir tel ou tel traitement. (intéressant quand on n’hésite où qu’une prescription semble inefficace par exemple)

    Personnellement je ne ferai que deux recommandations essentielles concernant ce mode de soins, qui peut être très efficace ( plus que les antibiotiques et il n’existe pas de résistance, ce qui les rend très intéressants ) mais que j’apparente dans les médecines douces à la moins douce de toutes, puisque cela peut aussi être toxique voire dangereux aussitôt que :

    1/ on en prend par voie orale ou interne
    2/ il ne faut JAMAIS administrer des huiles essentielles par voie orale à un enfant de moins de 8 ans en général. Sauf quelques unes par voie cutanée ou respiratoire, à condition de prendre un avis éclairé et/ou de les diluer dans n’importe quelle huile neutre (les huiles alimentaires de bonne qualité font très bien l’affaire pour un massage du thorax ou des pieds, ou du creux des coudes….etc.. huile sésame, olive, colza, ou mieux encore amande douce, huile de rose musquée, de jojoba etc… )

    Si on respecte ces précautions on peut vraiment faire des choses admirables avec les huiles essentielles. A ma connaissance, un des pères de l’aromathérapie en France participe à des programmes de recherche sur les huiles essentielles sur les cancers. Et il semble bien que in vitro, certaines huiles donnent des résultats spectaculaires. Reste à trouver le vecteur qui pourrait amener directement ces huiles aux cellules en question sans poser non plus de problèmes de toxicité. A suivre donc …

    Les huiles essentielles sont issues de la distillation de plantes par évaporation, à la sortie de l’alambic, il y a une grande quantité d’eau florale, ( celle là on peut l’utiliser même sur des nouveaux nés , très doux ) et à la surface de litres et de litres de l’eau florale, quelques micro gouttes d’huiles essentielles flottent. Il faut donc des très grandes quantités de plantes pour fabriquer quelques ml d’huile essentielle. Ce qui explique d’une part leur puissance voire leur possible toxicité, parce que ce sont des produits très concentrés, mais aussi parfois le prix qui peut en être très élevé. Par exemple, une des plus chères, l’huile essentielle de fleur d’oranger(néroli) ou de pétales de roses, nécessitent pas loin d’une tonne de pétales pour produire un litre seulement d’huile essentielle ! ( ces deux huiles ont de puissantes propriétés antidépressives, un tout petit flacon de 1 ml suspendu au cou avec une chaînette, permet de temps à autres d’inhaler et de donner des résultats assez remarquables, ce qui fait que ce 1ml qui coûte de l’ordre de 50€ peut durer des mois ou des années)

    En consultant le livre auquel je fais référence en tête de ce commentaire, je vous ai dégotté ça en huiles essentielles pour la grippe:
    (efficacité +++++)

    1/ par voie cutanée :
    à visée antivirale et immunostimulante
    HE Eucalyptus Radiata
    HE Ravensara Aromatica
    ces deux huiles : aa qsp 100 ml
    ( ce qui veut dire 50 ml de chaque pour faire une préparation pour 100 ml )
    Onctions sur le thorax et l’abdomen 1 fois par jour.

    Variante : Eucalyptus Smiithi seule
    idem ( particulièrement efficace sur les courbatures si caractéristiques de la grippe mais pue le « pipi de chat » mais si vous avez le nez bouché ma foi … )

    2/ voie rectale
    à visée immunostimulante
    HE Thymus Vulgaris Thujanol 200mg
    exp q.s.p.1 supp. de 2 g , n°XII
    1 suppositoire matin et soir du 2ième au 7ième jour.
    (traduction pour les néophytes : excipient quantité suffisante pour un suppositoire de 2 grammes, avec l’excipient n° XII , ça, le pharmacien est supposé savoir ce que c’est si ce n’est pas le cas , changez de pharmacien, il risque de vous mettre un tout autre excipient )

    On peut cumuler la voie cutanée et la voie rectale, bien évidemment les suppos sont à faire préparer par un pharmacien spécialisé pour les huiles essentielles.
    Dans la mesure où ces produits sont très concentrés, il est toujours préférable d’utiliser des huiles essentielles biologiques, puisque si ce n’est pas le cas, les pesticides risquent aussi d’être concentrés dans les produits finis… ce qui n’est pas la meilleur chose au monde !

    Le bouquin dont je vous parle est une vraie mine d’infos aussi détaillées que ça, et très sérieusement je vous recommande de respecter à la lettre les quantités recommandées, tout particulièrement si vous les ingérez par la bouche ou par voie rectale. L’excipient est un produit totalement neutre, qui peut être chargé par exemple d’être gastro résistant pour se dissoudre qu’une fois arrivé dans l’estomac. ( parce que si on prenait les huiles pures par la bouche, une seule goutte pourrait brûler grièvement tout l’oesophage voire même le tube digestif . Songez que 10ml d’huile essentielle d’Eucalyptus Globulus avalé par un homme adulte sont mortelles . Produits à ne jamais laisser à la portée des enfants donc bien entendu. Ceci dit, c’est tellement fort que pour avaler 10ml, je ne sais même pas si on y arrive, parfois une seule goutte !! ouchhhh )

    Il faut impérativement exiger les noms latins complets de huiles utilisées, sinon vous n’obtiendrez sans doute pas du tout le même résultat, et de plus, certaines huiles ne peuvent tout bonnement pas être ingérées dans le corps sans risque majeur d’intoxication neurologique ou hépatique. A manier donc avec le plus grand soin.

    Pour avoir des prescriptions adaptées aux enfants plus jeunes ou de poids inférieur à un poids de 50kg environ, il est impératif de consulter un aromathérapeute le plus compétent possible. Mais pour un adulte ne présentant pas de pathologies majeures, on peut utiliser sans problème cette ordonnance en la respectant à la lettre .

  4. Bonjour Sophie,
    Merci des conseils.
    Les lecteurs pourront apprécier.
    Bonne journée!

  5. JE VOUDRAI VOIR LA BACHELOT SE FAIRE VACCINER EN DIRECT JUSTE POUR L EXEMPLE QUIL CONTINUE LEUR GENOCIDE MAIS SANS MOI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.